Zahlung
Gemäss Beschreibung
ZustandAntik

Expédition Larsen Océanie 1953 Mono NMLP

27. Jan. 2019, 14:30
Mindestgebot400.00
Automatisch bieten bis

Kaufpreis500.00
Sofort Kaufen

LieferungPaket B-Post, CHF 7.00
Verkäufer
Zahlung
Gemäss Beschreibung
ZustandAntik

Beschreibung

Expédition Larsen Océanie 1953 Mono NMLP

Rare! Ethnico-Musicologie B.V.M. 122-123 Genève Suisse



EXPÉDITION LARSEN EN OCÉANIE
Ethnico-Musicologie 
 
VERY RARE RECORD!

 
ETAT / CONDITION
 
VINYL - Near Mint!
JACKET - Excellent
 
 



Microsillos 33 1/3 T 

B.V.M. 122-123 Suisse

Ce disque microsillon a été gravé par le Studio d'Engregistrement B.V.M. à Genève.

 


De l'autre côté du globe, dans les plus grand des océans, il y a de petites îles perdues dont les noms sont si peu connus que la plupart d'entre eux ne figurent ni dans les atlas, ni dans les dictionnaires.  Ces petites îles ne sont pas toutes habitées par d'aimables Polynésiens, mais aussi par des êtres étranges que l'on ne sait à quel groupe ethnique rattacher et qui tiennent à la fois du Noir, du Malais et du Maori.  On les appelle vulgairement des Canaques.  Parfois, dans une île, les types polynésiens et canaques se sont fondus et les moeurs aussi.  Alleurs, gens et coutumes sont restés immuables.  Nous avons voulu, non seulement par curiosité, mais aussi pour que ne soient pas perdus à jamais les sons d'instruments primatifs qui tendent à disparaître complètement, enregistres dans la nature, dans des conditions souvent très difficiles, cette musique de l'Océanie inconnue.  Pour cela, nous ne dispoisions que d'un enregistreur autonome portatif à piles et c'est tantôt dans un tribu du bord de la mer, tantôt dans la forêt ou près du volcan -- dont on entend par moment les terribles grndements -- que nous avons surpris les natifs des îles chantant, jouant, riant, parlant ou dansant pour eux-mêmes, sans pose, sans artifice et sans contrainte.  La sonnerie du "boubou" (coquillage tritonium perforé) annonce la mort dans la sombre forêt, tandis que deux instruments bizarres égrènent des notes un peu tristes dans le silence de la nuit: l'arc musical, qui se tient entre les dents afin que la boîte crânienne de l'exécutant fasse office de caisse de résonance, et la flûte en bambou gravé.  Très peu nombreux sont les indigènes qui savent encore se servir de l'un ou de l'autre.  Là, une danse des Wallisiens rappelle un rythme tahitien et Thiti même est nommée dans un chant entraînant, accompagné par les pincements de la guitare locale à trois cordes ou de l'ukulele; ici, c'est une prière du soir interprétée par des Polynésiens nostalgiques, autour d'un feu, dans la brousse.  On devine l'apport de la civilisation dans certaines mélopées des îles Loyauté; mais la sauvagerie naive éclate dans la danse de la grande pirogue et dans les phrases monotones des ramasseurs de coco dans la plantation.  C'est cette diversité qui fait le charme prenant des petites îles de la Mélanésie, de la Micronésie et de la Polynésie.  C'est aussi cette diversité que nous avons tenté de souligner en vous conviant à respirer avec nous cette bouffée d'air d'Océanie.


PERMIÈRE FACE

Indigènes polynésiens chantant dans la plantation (Îles Wallis)

Chanson mimée de la grande pirogue (Îles Wallis)

La sonnerie de "boubou" et la flûte "a-pou-ou" (indigènes Nambas de l'Île Malekula)

La danse du sabre (Île Lifou)

DEUXIÈME FACE

Chants des Canaques de la tribu d'Oundjo

Femmes dans la plantation (Île Ambrym)

Chant des brûleurs de coprah (Île Vaté)

Chant des femmes de l'île Maré

L'arc musical "wü-toto-o" (Indigènes Nambas de l'Île Ambrym

Prière polynésienne (Île Futuna)

Rythmes polynésiens (Îles Wallis)


 

Angebot teilen

Gehe zu